Présentation de la structure GIE Ovin du Centre Ouest

Un peu d’histoire…

Les premières traces écrites prouvant l’existence de l’agneau dans le Centre Ouest de la France remontent au Moyen-Age. Élevé dans un premier temps pour sa production de laine, il est, au cours des siècles, de plus en plus apprécié pour sa chair savoureuse. Activité séculaire de la région Poitou-Charentes, le maintien de l’élevage ovin sur les terres les moins fertiles constitue aujourd’hui le seul garant d’un tissu rural et d’un environnement paysager préservé.

Face à une notoriété croissante, pour mieux valoriser et encadrer cette production, les groupements de producteurs créent en 1970 un Groupement d’Intérêt Economique : le GIE Ovin du Centre Ouest. En 1983 la marque « Agneau du Poitou-Charentes » est déposée à INPI. Le dossier ’Indication Géographique Protégée est ouvert en 1998 pour aboutir à l’homologation européenne en 2004. La marque « Agneau Le Diamandin » associée au Label Rouge LA 17-93, est créée en 1993.

Le GIE Ovin du CENTRE OUEST

La création du GIE Ovin du Centre Ouest remonte à septembre 1970.

Installé à Montmorillon à 50 Km de Poitiers, il est le fondateur et le propriétaire des marques « Agneau du Poitou-Charentes » et « Agneau fermier Le Diamandin ». Le suivi et la coordination auprès des différents opérateurs qu’il regroupe lui confèrent un rôle moteur.

En lien avec l’ODG (organisme de défense et de gestion) dont il constitue les moyens de fonctionnement, ses missions sont variées :

  • Participation aux actions de défense et de protection du nom, du produit et du terroir ;
  • Participation aux actions de valorisation des marques commerciales
  • Identification et tenue à jour des listes d’opérateurs identifiés
  • Élaboration ou modification des cahiers des charges
  • Participation à l’exécution du plan de contrôle en lien avec l’organisme certificateur.

Le GIE coordonne les différents acteurs de la filière allant de l’élevage à la commercialisation. Il a pour mission d’informer les différents acteurs : éleveurs, abatteurs, grossistes et points de vente (boucherie ou Grande et Moyenne Surface (GMS)) ayant signé des conventions avec les marques commerciales du GIE.

Le GIE a un administrateur unique qui est aussi président d’une coopérative adhérente. Il est élu chaque année. Sa gestion est contrôlée par un comité de contrôle de gestion composé des autres présidents de coopératives ovines.

L’administrateur délègue l’exécution de sa politique au directeur qui encadre une équipe de 4 personnes : un cadre chargé des missions de suivi commercial et des actions de promotion, un technicien chargé des animations en GMS, 2 assistantes administratives chargées de l’enregistrement des contrôles, de l’envoi du matériel de publicité sur les lieux de vente et de la comptabilité.